SOCIETE D’HORTICULTURE DE L’ORNE

Bienvenue sur le blog de la S.H.O.

 

Les vegetaux qui portent le nom d’Alençon 12 février, 2012

Classé dans : jardin experimental — Patrick Boivin @ 17:47

Le poirier Figue d’Alençon
Le poirier Doyenné d’Alençon
Le Poirier Bergamote d’Alençon
Le pommier Pucelle d’Alençon
L’echalotte d’Alençon
Le potiron d’Alençon
Le rosier Triomphe d’Alençon
Le dahlia d’Alençon
Le chrysanthéme « Ville d’Alençon »

 

 

La rocaille(Michel perrot) 15 août, 2008

Classé dans : jardin experimental — Patrick Boivin @ 6:32

Derivée des jardins alpins,la rocaille offre aux amateurs de plantes naines,de multiples possibilités de culture,dans un espace restreint,à la mesure des jardins d’aujourd’hui

Le terrain

Choix de l’emplacement

eviter le voisinage des grands arbres

choisir un terrain accidenté naturellement (descente de garage,les adossements de terrasse,etc …..)

les terrassements de façon à présenter des vallonnements d’inegalités importantes

Exposition :

la plus favorable est l’axe nord/sud

Travaux preliminaires

prevoir dés le depart,un drainage de la rocaille,les plantes alpines n’aiment guere l’excés d’eau (pierraille,sable grossier)surtout dans nos regions.

Nature du sol

Les plantes de rocaille etant naturellement calcifuges,une terre de préference siliceuse leur convient mieux.

Prevoir pour les plantes delicates,le melange suivant:

terreau de feuilles : 20 à 30 %

sable : 30%

terre franche : 40 à 50 %

Les roches

Choix des pierres:

employer de préference des pierres locales,non gelives,calcaires,granitiques ou siliceuses.

L’amoncellement desordonné de pierres trop petites,sensiblement egales,d’origine differente,va à l’opposé de l’effet souhaité

Choisir des pierres d’inegale importance,ceci est essentiel pour la bonne reussitte d’une rocaille.

Position des roches:

Afin d’eviter l’erosion,le ravinement et le glissement des terres,les pierres seront posées de maniere stable,position des pierres en espalier pour faciliter l’absoption de l’eau

3 principes pour un bon positionnement

constituer des blocs d’inegale importance

inclinaison vers l’arriere,des pierres,afin de contrebalancer la poussée des terres

Disposition des roches en gradins et lits horizontaux

Mouvement de terrain et creation de relief

En terrain plat :

cela ne doit pas etre un empechement à la creation d’une rocaille,mais il ne faut pas tomber dans l’erreur frequente commise qui consiste à eriger brutalement un monticule de cailloux au beau milieu du jardin.

Des mouvements de terre appropriés permettent au contraire de créer et de justifier des irrégularités du terrain.

Mieux des dispositions en creux,par exemple, sont à meme de modifier la perspective et d’accentuer visuellement la hauteur et le volume de la rocaille.

En terrain pentu :

il suffit,de place en place, de casser la pente en y incorporant des roches de differents volumes

En terrain trés accidenté:

il est parfois necessaire de créer une serie de plateformes etagées,soulignées à l’aide de murets en pierres séches.

Circulation des pietons:

sentier indispensables pour la promenade ou pour l’entretien.Chemin de façon naturelle,avec des grosses pierres plates,de meme nature que celles composant la rocaille.

Des gradins en rondins de chataigner ou sapin traité peuvent etre incorporés au cheminement.

Conception de l’enrochement

Placer les roches par paquets,avec rappel de place en place,avec creation de niches pour plantation.

- eviter l’eparpillement

- pas de disposition de pierres en dolmen qui donne un aspect artificiel

- disposition de pierres dans le meme sens à plat

- enterrer les blocs au 2/3

- placer les petits rochers au sommet,assurer une bonne stabilité

- eviter l’emploi de ciment

- incliner les roches vers l’interieur,afin d’eviter le ruissellement

Technique d’enrochement

- transport des pierres à l’aide du diable

- barre à mine pour la manutention

- plancher mobile sur roue

- commencer toujours par les pieres les plus grosses et par le bas.

La plantation

Plantes ligneuses

elles constituent le decor vegetal en hiver et rompent la monotonie de la plantation

arbustes à feuillage persistant ou à port pittoresques,

Coniferes de rocaille:

pin mugho,chamaecyparis,obtusa nana gracilis,juniperus divers,picea albertianna conica,pin pumilo,etc…..

Arbustes nains :

cotoneaster horizontalis et microphylla,spirée bumalda « little pricess »,forsythia nain,cydonia,romarin,lavandes,rosiers miniatures etc…

Plantes de terre de bruyere:

rododendron nains,acer palmatum,bruyeres naines.

Plantes herbacées naines:

22 pieds au m² comme :

asters nains,corbeille d’or et d’argent,sedum,tencrium,primeveres,campanules des carpates,pavots,aubrietia,cerastium,armeria

Plantes bulbeuses :

scilles,muscaris,perce-neige,jacinthes,tulipes botaniques.

à defaut de ruisseau,pour parachever le décor,une petite piece d’eau amenagée au pied de la rocaille,permet une vision differente des roches et des plantes.

entretien:

l’entretien d’une rocaille doit etre suivi,afin d’eviter une proliferation des mauvaises herbes qui risquent de nuire à l’effet escompté

 

 

Les arbustes d’ornement 9 août, 2008

Classé dans : jardin experimental — Patrick Boivin @ 17:02

On donne le nom d’arbustes , aux vegetaux ligneux (bois),en touffe au ras du sol,dont la hauteur n’excéde pas 3 m de hauteur.

Voici le nom de quelques arbustes d’ornement couramment utilisé dans notre région,pour les petits jardins d’agrément.

les arbustes sont à feuilles caduques ou à feuilles persistantes.

Berberis ou epines vinettes:

c’est un groupe interessant par les fleurs,par les feuilles caduques ou persistantes ou par les fruits decoratifs. 

Berberis stenophylla:

fleurs jaunes,feuilles persistantes,petites et piquantes,floraison printaniere,taille adulte :1.5/2 m.

Berberis thumbergii:

feuilles caduques,de couleur pourpre,garnies d’epines acérées,taille : 1m/1.5m,trés interessant pour constituer des haies defensives.

les berberis sont trés rustiques,peu exigent pour le sol et qui prosperent en toutes situations.

Ceanothe ou lilas d’été:

Ils depassent rarement 1/1.5m,ils se couvrent de fleurs de juillet à septembre et sont roses ou bleus

variétés :

Gloire de Versailles (bleu pale)

Marie Simon(rose pale)

Ils n’aiment pas trop le calcaire,à tailler court chaque année,assurer une protection au pied en cas d’hiver rigoureux.

Caryopteris:

petite taille:1m,feuilles caduques,fleurs bleues à la fin de l’été.C’est un arbuste meconnu du grand public qui doit etre planté en bordure de massifs et qui demande une taille courte à la fin de l’hiver.

Cornus alba ou cornouiller blanc:

c’est un arbuste trés interessant par la couleur de son bois en hiver et son feuillage à partir du printemps.

2 variétés interessantes:

Gouchaultii :feuillage vert et jaune

Argenteomarginata : feuillage vert et blanc

trés robuste,taille 200/250,feuilles caduques.bonne adaptation à tous les sols.

Cotoneasters :

deux categories : feuilles persistantes et caduques

cotoneaster salicifolia :

persistant à feuille de saule,c’est le plus connu,les feuilles sont persistantes,vertes et brillantes.Ils se couvrent de baies rouges en automne :150/200 à taille adulte.

cotoneaster lactea :

persistant,trés joli,avec ses branches arquées,feuilles plus large que le précedent,interessant en isolé:200/250

citons pour memoire: cotoneaster franchetti,wardii cornubia,microphylla, etc …

cotoneaster horizontalis:

feuilles caduques,le plus populaire,ne depasse pas 1 m,ses branches horizontales se couvrent de fruits en octobre,il prospere dans tous les terrains.

Genet :

ce n’est pas un vrai gent mais un cytise.

cytise gréffé :

cytisus proecox

4 couleurs :

 jaune d’or et carmin : Andreanus

rouge vermillon : Red Favorit

blanc : Alba

jaune pale : Daisy Hill.

cytise (faux ebénier,laburnum anagyroides)

il porte des grappes pendantes jaune, en mai,il se developpe dans tous les terrains,meme mediocre,200/250.

Escallonia:

persistant à tiges demi-sarmenteuses , se couvre de fleurs blanches ou roses en juin,préfére un terrain sableux et une bonne exposition.

Forsythia :

premiere floraison en mars,jaune avant la pousse des feuilles :200/250

c’est un arbuste trés connu du grand public.

Hortensia :

fleurs blanche ou rose de juin à septembre.Situation mi-ombre,terrain calcifuge,taille 2m,préfere un climat doux et humide.

variétés:

Soeur Therese :blanc

Merveille :rose

Philadelphus ou seringat:

rameaux à moelle blanche,fleurs blanches,créme,parfumées ,taille 100/200

peu delicat,floraison printaniere

 Potentille :

arbuste nain de floraison jaune de mai à septembre.Prospére dans tous les sols à exposition ensoleillée.

variétés :

Jachman : jaune foncé

Klondike : jaune à grandes fleurs

tangerine : orange ,rougeatre.

Prunus:

il comprend des especes trés differentes:

à fleurs comme le prunus triloba appelé le cerisier fleurs

à feuilles caduques comme le prunus pissardii

à feuilles persistantes comme le laurier palme

prunus pissardii:

à feuilles rouge foncé,avec des petites fleurs roses en Mars.trés interessant pour les arrieres plans,se taille facilement etpeut atteindre 3/4 m  de hauteur.

prunus triloba:

à feuilles caduques,fleurs doubles rose /rouge,floraison en avril2/3 m de hauteur.

prunus laurocerasus ou laurier palme:

feuilles persistantes vertes brillantes pouvant atteindre 5m de haut.

Plante craignant le calcaire,supporte la taille.

variétés :

Otto Luyken : nain

Zabeliana : port horizontal

Prunus serrulata ou cerisier fleurs:

floraison eclatante en avril,feuilles caduques,3 variétés interessantes:

Amanogawa : port en colonne présent au jardin experimental offert par le folklore du monde .

Kanzan: port dréssé

Kiku shidare saduka : pleureur ,present egalement au jardin experimental dans le jardin japonais offert par des adherents de la sho.

fleurs blanches rose pale et rose foncé

interessant en isolé et la floraison est longue

Pyracantha ou buisson ardent:

leur abondante fructification de couleur vive est trés jolie,surtout en hiver.supporte difficilement les sols calcaires.Se prete à la taille et au palissage

variétés :

Orange Glow: fruits orange

Atalantioides: fruits rouge

Rhus Typhina:

4 à 5 m de haut,à feuilles caduques composées.Trés interessant par la legereté de son feuillage,ainsi que par sa couleur d’automne.Tous les terrains lui conviennent.

Spirée:

arbuste ne depassant pas 2/2.5,à petites fleurs abondantes.Floraison au printemps ou en été.

spirée van houtte:

floraison blanche en mai

spirée bumalda anthony waterer:

floraison rose vif de juin à septembre

spirée arguta :

floraison blanche en avril

Symphorine :

1.5m,interessant par leurs baies colorées trés utilisées en art floral,elles sont blanches,rosées ou rouge trés rustiques.Preferent les sols humides ,drageonnent facilement.

Weigelia :

arbuste de 2 m de haut,fleurs en entonnoir en mai/juin,coloris vifs et abondante floraison,eviter les sols calcaires.

variétés:

Bristo Ruby: rouge foncé

Abel Carriere: rose foncé

Candida : blanc 

Differentes utilisation des arbustes:

 Les arbustes servent à donnerles masses de verdure et constituent les plans sucessifs avec du relief.Pour prevenir à un bon effet decoratif,il ya plusieurs possibilités pour les assembler.

En massifs :

On recherche au maximum à imiter le peuplement naturel des arbustes,il faut :

retrouver au sein de chaque massif,une essence dominante

implanter judicieusement les arbustes à fleurs,par apportaux arbustes à feuillage persistant (1/3 persistant,2/3 caducs).

choisir des arbustes à floraison echelonnée,pour relancer l’interet

respecter les regles d’association de couleurs

repecter egalement les hauteurs des arbustes (nain au premier plan,grands au dernier plan).

planter à une densité moyenne de 1 à 2 arbustes au m²,suivant leur developpement

talus / sous bois :

Les arbustes apportent une excellente solution à ce probléùe,en maintenant fermement les terres par leur racines et en couvrant convenanblement le sol,sans beaucoup de soins.

Les formes buissonnantes et rampantes dominent largement : berberis,gents,lonicer,cotoneasters divers et particulierement l’horizontalis.

haies et rideaux:

elles servent de clotures ,permettant de separer differentes scénes ou parties du jardin,ou bien à cacher des objets desagreables à la vue.

elles sont constituées d’arbustes à feuillage dense et persistant:lauriers,troenes,fusains,charmilles,etc….ou d’arbustes epineux ayant un role defensif tout en restant decoratif:aubepine,pyracantha,genets,berberis….ce qui a été planté au verger conservatoire pour eviter les accés pour les voleurs de pommes et de poires.

eviter de tailler au carré ce qui se voit encore trop aujourd’hui….laisser les arbustes se developper librement.

Isolés:

cette plantation permet de mettre en evidence le caractere particulier de chaque vegetal.Le choix se portera sur les cultivars les plus decoratifs:

port silhouette

interet du feuillage (coloration)

exhuberence de la floraison

abondance de la fructification

mieux vaut avoir un arbre isolé remarquable,plutot que plusieurs vegetaux interessants,disposés à proximité les uns des autres.

la multiplicité des effets tend à amoindrir le but principal recherché.

jardins alpins et de rocaille:

seront employés les arbustes à port rampant,à petit developpement et à feuillage persistant.

bien entendu,ils ne devront pas depassé0.8/1 mà la taille adulte.ils conserveront un aspect vivant par la persistance de leur feuillage durant la mauvaise saison.

exigences des arbustes

cela concerne le climat et la nature des sols(calcaire ou acide)

les terres acides correspondent aux terres dite de bruyere et les terres calcaires apportent des chloroses qui se traduit par un jaunissement puis la plante deperit.

Plantation des arbustes

elle s’effectue d’octobre à mars

il faut un minimum de 50 cm de bonne terre,bien ameublie au moment de la plantation avec un apport d’engrais ou de compost.

tailler legerement les racines et les branches,on trempe les racines dans un melange de boue afin de bien mettre les racines au contact de la terre ,ce que l’on appelle le pralinage..tasser avec les pieds,confectionner une cuvette et arroser.

les soins d’entretien :

Une taille aprés la floraison soit du printemps ou de l’été selon les arbustes.

La taille s’accompagne d’une suppression des rejets nés sur le porte greffe.

Bechage et binage

Suppression des fleurs fanées

Engrais ou compost une fois par an.

Le principe de la taille est de maintenir la forme de l’arbuste.Les rameaux epuisés devront etre renouvelés afin d’avoir une meilleure floraison.Il faut disposer d’un bon secateur qui coupe bien afin d’exécuter des coupes franches.

Pour les arbustes à feuillage décoratif,la taille consiste à donner une forme à l’arbuste.Les especes à ecorce colorée (cornus) exigent d’etre taillées severement tous les 2/3 ans afin de garder leur vigueur en couleur.Pour les arbustes à fleurs,il faut savoir à quelle plante on a affaire et bien connaitre son mode de floraison.Les arbustes à floraison hivernale ou printaniere,leurs boutons floraux se preparent en été et s’epanouissent au cours de la saison suivante sur des rameaux agés presque de un an.Il faudra donc tailler juste aprés la floraison.Toute intervention prématurée supprime des boutons et diminue la floraison.La taille rajeunit la ramure.L’absence de taille provoque la proliferation de tiges greles et portent de moins belles fleurs.

Lors de la taille ,on procedera en 2 temps:

1- On nettoie les arbustes en les debarassant de leur bois mort et de leur rameau deperissants ou en surnombre.on gardera les rameaux par apport à la vigueur de l’arbuste.

2 – Les rameaux conservés sont raccourcis à une longueur variable selon les especes.

Lorsqu’il s’agit de jeunes arbustes,il faudra tenir compte de leur developpement.s’il y a lieu,on les palissera sur un mur,une grille,une pergola.

Des especes trés decoratives,le plus souvent persistantes et à floraison printaniere ne doivent pas etre taillées regulierement (rhodo,azalée,camelia,magnolia,,hortensia,etc…).de temps en temps,on eliminera les rameaux qui nuisent à la regularité de leur forme.

En revanche,dés la floraison,on supprimera les inflorescences passées des rhododendrons et des hortensias.Les rhododendrons agés et degarnis supportent un rabattage severe effectué en Mars afin de les rajeunir.Ils refleuriront 1 ou 2 ans aprés.

les ennemis des arbustes:

Le puceron noir,la cochenille.

Les arbustes ont egalement les maladies courantes des autres plantes comme l’oidium.

Une adresse à retenir :

Service de la protection des vegetaux

Service du ministere de l’agriculture

69 rue Marie Curie

14200 herouville Saint Clair

Association d’arbustes pour la creation de massifs

forsythia,cotoneaster franchetti,escallonias

prunus triloba,pyracantha,weigelia

viburnum opulus,prunus serrulata,spirée anthony waterer

cotoneaster salicifolia,forsythia,ceanothe

cornus alba,pyracantha,peroskia

  

 

 

Comment planter vos vegetaux 8 août, 2008

Classé dans : jardin experimental — Patrick Boivin @ 5:22

La periode la plus propice se situe entre le 15 octobre et le 15 avril,sauf en periode de trop fortes gelées.

Pour vos arbres tige:

Creuser un trou de 1 m au cube soit carré soit rond,ameublir la terre au fond.

Enfoncer un tuteur de bonne dimension en chéne ou en chataigner ecorcé voir meme en sapin traité

Tailler les branches et les racines

Tremper les racines quelques instants dans un bain de boue epaisse que l’on appelle pralinage ,technique malheureusement oubliée.

Mettre en place le vegetal.

Recouvrir de bonne terre fine,pas de contact direct des racines avec le fumier qui est souvent source de maladie.

Tasser progressivement le sol avec les pieds.

Constituer une cuvette pour recueillir l’eau d’arrosage

Fixer 2 liens souples et peu serrés pour eviter la strangulation.

Arroser avec 20/30 l d’eau aprés la plantation.

Entretien en cours d’année

Chaque semaine arroser à partir du printemps s’il ne pleut pas.

Chaque mois biner et desherber au pied

Chaque printemps apport d’engrais ou d’humus.

à la fin du mois d’Aout un arbre est considéré comme repris s’il est toujours garni de feuilles.

Pour vos arbustes

Meme periode de plantation que les arbres tige,soit racines nues ou en motte ou en containers.

Tailler les branches et legerement les racines

Creuser un trou de 0.5 au cube,ameublir le fond

Y mettre une couche de terre fine

Placer le vegetal et remblayer avec de la terre fine en tassant au fur et à mesure.

Constituer une cuvette d’arrosage

arroser.

Pour les soins d’entretien ,c’est la meme tecgnique que les arbres.

La taille d’entretien

Pour les arbustes à floraison printaniere ,on taille aprés la floraison,pour les arbustes à floraison estivale ,on taille à la fin de l’hiver.

Quand les arbustes sont en motte ou en containers:

Il faut exécuter la meme preparation qu’avec les arbustes à racines nues

Tremper la motte quelques minutes avant de les mettre en place.

Rabattre ou enlever si possible la tontine en paille

Fendre sur le coté le plastique si necessaire.

Enlever le container

Puis arroser afin que la terre soit au contact de la motte.

Pour vos coniferes:

Creuser un trou suivant le diametre de 0.5m à 1m au cube.

Ameublir le fond du trou.

Mettre de la terre fine

Poser le conifere

Remblayer avec de la terre fine en tassant.

Constituer une cuvette pour l’arrosage

Enfoncer un tuteur en oblique coté inverse aux vents dominants.

Les soins:

Maintenir toujours la motte humide

Biner frequemment le pied

Sur une pelouse decouper le gazon en cercle

Taille

Rarement sauf pour les haies ,une fois par an,tailler severement les ifs pour leur donner les formes desirées

 

 

L’ail 4 août, 2008

Classé dans : jardin experimental — Patrick Boivin @ 11:14

Chaque tete d’ail comporte 10 caieux.

L’ail blanc se plante à l’automne en terrain sain.

L’ail rose se plante en fevrier /Mars.Il se conserve mieux que le blanc.

La fumure consiste à un apport de fumier bien decomposé au moins un an à l’avance et le terrain devra etre sain et leger.

Il craint les terains humides et acides.l’ail planté trop tard au printemps ne produit qu’un caieux.

L’ail aime bien etre biné.

Une pratique inutile : nouer l’ail ,c’est perdre son temps et on fatigue ses reins .

Aprés l’ail ,on peut faire de la salade .

 

 

L’Agave Americana (par Jean Gallois) 25 juillet, 2008

Classé dans : jardin experimental — Patrick Boivin @ 18:15

Il nous rapporte une information interessante sur les agaves .En effet ,il va souvent à Belle Ile en Mer et il a rencontré un agave americana en fleurs.En 2006,il a vu cet agave : 35 ans et il fleurissait pour la premiere fois et surtout pour la derniere fois.

la hampe florale mesurait 6 metres de haut.Elle a été en fleurs depuis le mois de Avril jusqu’à l’automne.En Aout,la souche commençait à dessecher avant de disparaitre completement.Il nous fait savoir que les feuilles d’agave fournissent des fibres textiles.

Cette curiosité botanique a été admirée chez Joel et Mauricette à Guilers.

Alors fin mai ,une pousse ressemble à une grosse asperge  et commence à sortir du centre de l’agave,c’est en realité une magnifique hampe florale qui atteint une hauteur de 7 à 8 metres.elles supportent les fleurs qui s’epanouissent pendant quelques semaines et l’ensemble se désséche et l’agave meurt.

Une consolation la plante donne des rejets qui permet de continuer d’avoir de nouveaux agaves.

L’hiver arrive et l’aventure de notre agave mexicain se  termine et il laisse une petite descendance et la vie recommence……….

 

 

La cosse de sarrasin 24 juillet, 2008

Classé dans : jardin experimental — Patrick Boivin @ 5:15

C’est un paillage vegetal qui limite la pousse des mauvaises herbes.

Cela donne un aspect de couleur terre.

On economise de l’eau.

à l’automne ,on a un humus à enfouir.L’amande de sarrasin est broyée pour obtenir la farine qui servira à la realisation des crepes et des galettes.la cosse est l’enveloppe dure qui protege l’amande et peut etre utilisée de nombreuses manieres comme pour la nutrition animale et la litiere.

Pour le paillage :

mettre une epaisseur de 5 cm et arroser copieusement pendant 2 jours afin d’obtenir une epaisseur ferme.

Elle se decompose et apporte de la matiere organique pour les lombrics et les autres auxilliaires de vie.

La forme rugueuse de la cosse eloigne lees limaces et escargots.

Le Ph est proche du neutre (6.8).Le paillage convient trés bien pour les rosiers

 

 

Le gazon 10 juillet, 2008

Classé dans : jardin experimental — Patrick Boivin @ 5:28

Avant de faire votre gazon ,il faut absolument eliminer les mauvaises herbes comme le liseron,le rumex ,le chardon et bien d’autres ….

Si on n’utilise pas le defoliant ,on a la methode culturale qui consiste à passer la motoculteur en enlevant les principales racines qui se trouvent sur le sol.

Vous laisser pousser pendant 15 jours les indesirables et elles  se trouvent à votre portée .Vous enlever manuellement les plus recalcitrantes ,puis passage du motoculteur .Vous laisser de nouveau pousser les herbes et vous aurez enlever plus de la moitié des herbes .Lors de la pousse de votre gazon ,lors de la premiere tonte ,vous eliminerez la plupart des mauvaises herbes qui ne supportent pas la coupe .

La dose de semis est de 35 g au m².Le meilleur moment pour semer une pelouse est l’automne car il n’y a pas besoin d’arroser et cela vous donne tout l’été pour preparer votre terrain.

Est-il necessaire de tondre toutes les semaines ,je suis pas sur .En ce qui me concerne ,je tonds ma pelouse une fois par mois sauf Mai et Juin :2 fois.

L’été il n’est pas necessaire d’arroser une pelouse car meme si elle vous parait grillée ,elle repart aux premieres pluies .

 

 

Le carré des chrysanthémes 27 juin, 2008

Classé dans : jardin experimental — Patrick Boivin @ 5:32

on peut s’en procurer facilement dans le commerce surtout au moment de la Toussaint,mais il est plus difficille de les cultiver.Madame Saint Ellier adherente s’est occupée spontanement de l’espace chrysanthéme en realisant des boutures avec des variétés à petites fleurs,à grosses fleurs et des pyramides .

On y decouvre le marcottage qui est d’une simplicité extreme

 

 

L’echalotte d’Alençon

Classé dans : jardin experimental — Patrick Boivin @ 5:27

En 1947,on retrouve les traces de l’echalotte d’Alençon dans un livre intitulé « les legumes » c’est un traité complet de culture potagere de Gourny (chef de travaux d’horticulture à l’ecole nationale d’agriculture de Grignon).L’echalotte d’Alençon ressemble beaucoup à l’echalotte de Jersey mais avec un bulbe plus gros.c’est une variété tardive.

Les echantillons en possession de la SHO proviennent de chez Madame Bissey de Saint Germain du Corbeis.Ils sont plantés dans le potager au carré 

 

123
 
 

Oiseaux à Séné Morbihan |
AMICCA |
LITCHI |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tous uniques tous unis
| J'AIME CONFLANS
| detenteetloisirs