SOCIETE D’HORTICULTURE DE L’ORNE

Bienvenue sur le blog de la S.H.O.

 

Les differents types de rosiers 10 octobre, 2008

Classé dans : rosiers — Patrick Boivin @ 5:36

Les rosiers buissons:

Ils sont utilisés en massifs et sont particulierement adaptés à la confection de bouquets.Leur floraison s’etale de juin aux premieres gelées.

Les rosiers polyantha et floribunda:

Ils sont majoritairement utilisés en bordure d’allées et en massifs.Leurs fleurs abondantes sont groupées en bouquet.

floraison de mai aux gelées.

La taille adulte va de 60 à 90 cm.

Les rosiers couvre sols:

Pour vos massifs,talus,bordures,rocailles,ces rosiers recouvrent le sol de petites fleurs de 4 à 6 cm de diametre.

resistants aux maladies et entretien limité.Floraison  de mai aux premieres gelées.

les rosiers qui reviennent à la mode:

les rosiers miniatures:

ils poussent en pot et leur taille n’excede pas 50 cm.

floraison en petites fleurs de juin aux gelées,l’entretien est important

Les rosiers botaniques et anciens:

ce sont des variétés trés robustes,trés parfumées par contre ne fleurissent qu’une seule fois en juin.Leur taille varie de 1 à 2 metres.les emplacements naturels et sauvages leur conviennent trés bien.

Les rosiers grimpants:

ils habillent les murs ,les palissades,les tonnelles et les façades.

Floraison de juin à septembre .La taille varie de 2 à 6 m.

Le rosier tige :

greffé sur une tige ,il offre un port en boule ou en forme de parapluie.Floraison de juin à septembre.la hauteur des tiges varie entre 0.8 et 1.5 voir parfois 1.8/2m.

Le rosier arbustif:

formé et taillé comme les arbustes ,il permet d’obtenir une haie fleurie.

 

 

Le rosier (Henri gaultier et jean gallois) 16 août, 2008

Classé dans : rosiers — Patrick Boivin @ 6:51

La vegetation du rosier :

Si l’on veut avoir beaucoup de roses,il faut beaucoup de rameaux et pour avoir beaucoup de rameaux,il faut beaucoup de bourgeons pour produire ces rameaux,mais ceci dans la mesure où la plante peut les nourrir.

Tous les secrets de la floraison,donc de la taille,tiennent dans ces quelques lignes.

Les rameaux portent à chaque noeud où s’inserent les feuilles,des yeux ou des bourgeons qui doivent pourvoir au remplacement du rameau aprés la taille.Il est à remarquer que si l’on coupe un rameau à une certaine hauteur,ce sont les 2 ou 3 yeux immediatement au dessous de la coupe qui se developpent,ceux qui sont plus bas ont tendance à s’annuler.

Dans une plante la séve se porte toujours aux extrémités et si rien ne la gene elle a tendance à ignorer les bourgeons qui se trouvent sur son passage.ce n’est que lorsqu’elle est arrétée par un obstacle qu’elle fait preuve de ses facultés nourricieres.Le premier bourgeon se trouvant prés de l’obstacle etant le mieux placé est le mieux servi.

Les autres le sont ensuite en quantité decroissante au fur et à mesure que leur position se trouve eloignée de l’obstacle.l’obstacle peut etre provoqué par une cassure,une coupure ou un coude. Si l’on ne taille pas un rameau,il se degarnit de la base par contre un rameau incliné à 45°  a une repartition equitable sur tous les bourgeons,alors qu’un rameau arqué la pointe en bas,voit les bourgeons terminaux s’atrophier.Il faut donc un certain equilibre suivant la vigueur du sujet.

La vigueur de la plante et sa faculté de ramification:

La vigueur de la plante est definie par ses aptitudes à fabriquer du bois.Plus la plante est vigoureuse,plus ses rameaux seront forts en diametre et en taille. le feuillage sera lui meme plus fourni.

Cela n’est pas une condition absolue de floraison car dans la, plupart des cas,les plantes en vigueur moyenne sont plus floriferes.

il faut donc rechercher une ramification plus intense de rameaux de moyenne vigueur.En ce cas ,chaque individu est un cas particulier.

Principes techniques :

Le rosier nain :

chaque rameau doit etre taillé à 2 ou 3 yeux suivant la vigueur,le dernier oeil se trouvant placé à l’exterieur.Eliminer les brindilles ayant 2mm de diametre qui sont trop faible pour fleurir

Eliminer d’office tous le bois mort et autres rameaux qui superposent ceux mieux placés conservés pour la formation du pied.

Supprimez tous les rameaux blessés qui n’arriveront jamais à se develloper correctement.

Equilibrez votre rosier: si un rameau trop gourmand risque de desequilibrer  l’ensemble,il est bon de le supprimer

epoque de taille :

Le danger meteorologique le plus grand pour le rosier est sans aucun doute le gel.

les gelées blanches en Mars/Avril sont le plus à craindre.Il est donc conseiller de tailler le plus tard possible,courant mars debut avril.

taille des rosiers selon leur genre

les rosiers nains à grosses fleurs ou polyanthas/floribundas

appliquez les principes enumerés precedemment en notant que la coupe doit se faire environ à 5 mm au dessus du dernier oeil

les rosiers tiges et demi-tiges:

operez comme pour les rosiers nains,ces derniers etant les memes montés sur tiges,cependant l’on veillera particulierement à l’equilibre et à la forme de la tete.

les rosiers grimpants:

Pour ces derniers,il faut absolument un support et le palissage de ceux ci est trés important.les principaux buts sont :

assuer la couverture parfaite de la surface à garnir

assurer une floraison abondante et prolongée

Il est important de veiller au renouvellement progressif des vieilles branches et conserver au maximum des pousses de l’année précédente.dans le cas où les branches agées sont conservées,leurs rameaux sont taillés en coursonne (c’est à dire 2/3yeux comme les rosiers nains).

Note importante

pour permettre une remontée des fleurs,c’est à dire une refloraison,il est indispensable aprés la premiere floraison de rabattre serieusement les rameaux ayant fleuri,c’est à dire à environ 10/15 cm de leur point d’attache .

la plantation :

le rosier est peu exigeant sur la qualité du sol,il apprecie les situations ensoleillées et bien aerées,mais les variétés à feuillage rouge plantées au pied d’un mur plein sud risqueront de se decolorer par la trop forte densité lumineuse,surtout les grimpants.

la distance de plantation des grimpants sera fonction de la surface à garnir,en tenant compte de la vigueur de la variété choisie.Il en est de meme pour les rosiers tiges ou demi-tiges.On plante les rosiers nains en general,à raison de 2 au ml soit 4 au m².

Entretien du sol:

aprés la taille incorporer au sol ,par un labour superficiel,un engrais complet rosiers que l’on trouve facilement dans le commerce.ces engrais contiennent en pourcentage differents et par ordre croissant 3 des 4 éléments indispensables à la vie de la plante : azote,acide phosphorique et potasse.

on peut enfouir du fumier à condition d’etre bien decomposé.

en cours de vegetattion,binages et sarclages sont indispensables pour assurer la propreté du sol.

les ennemis :

le puceron vert se trouve sur les jeunes pousses et sur les boutons.la cochenille,genre de petit insecte piqueur gris blanc,plus frequents sur les rosiers grimpants.

chenilles,tentredes broutent,decoupent ou enroulent les folioles.

Tetraniques ou araignée jaune,ce minuscule acarien,favorisé par la chaleur et la secheresse,attaque par ses piqures la partie inferieure du feuillage,surtout celui des rosiers grimpants,planté sur un mur ensoleillé.

Les maladies:

elles sont nombreuses,mais nous ne parlerons d’abord que des principales,elles sont les plus fréquentes: oidium ou blanc,marsonnia ou maladie des taches noires,la rouille,la pourriture grise.

la premiere :

feutrage blanc,d’aspect farineux sur l’ensemble de la plante ou presque.Elle est favorisée par la chaleur avec l’humidité modérée.

La deuxieme:

nombreuses taches noires sur le feuillage,d’où son nom.Elle est favorisée par les periodes pluvieuses.

La troisieme :

apparition à la face inferieure de la feuille de petites pistules de couleur rouille,noir ou brun foncé.

La quatrieme :

elle recouvre pendant les periodes humides et plus particulierement à l’automne,les boutons floraux.Elle n’est pas specifique aux rosiers..

Ces 4 maladies ont un point commun:elles sont dues à un champignon particulier à chacune d’elles.

Le chancre et la fumagine sont egalement dues aux champignons.

Il faut se rappeler que pour lutter contre les maladies,les traitements préventifs sont toujours recommandés,car plus efficaces..

Pour les insectes,il faut les combattre dés leur arrivée c’est à dire au printemps

 

 

Thérèse de Lisieux et Belle de Rémalard 23 mai, 2008

Classé dans : rosiers — Patrick Boivin @ 13:38

vergerconservatoire.jpg imag0860.jpg

 

 
 

Oiseaux à Séné Morbihan |
AMICCA |
LITCHI |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tous uniques tous unis
| J'AIME CONFLANS
| detenteetloisirs